A propos de nous

http://ecoleducinquantenaire.org/qui-sommes-nous

 Situation géographique

Construite à 15km à l’Ouest du Centre ville de Goma, l’Ecole du Cinquantenaire est située en Commune de KARISIMBI, Quartier MUGUNGA, Avenue RUSAYU II. Sa superficie est de six hectares, vingt-quatre ares et soixante centiares.

  Historique

  Préambule

L’Ecole du Cinquantenaire, ECO.CINQ en sigle, est une création et une initiative exclusive du Gouvernement Provincial du Nord-Kivu sous l’égide de l’Honorable Docteur Julien PALUKU KAHONGYA.

Bâtie sur les aspirations de la révolution de la Modernité, prônée par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Joseph KABILA KABANGE, à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale, cette école a été construite sur fonds propre du Gouvernement provincial du Nord-Kivu.

La cérémonie de la pause de la première pierre avait eu lieu le lundi 23 août 2010 sous les auspices de Son Excellence Monsieur le Gouverneur de Province pendant que la grande cérémonie de la coupure symbolique du ruban était intervenue le mardi 9 septembre 2014 par l’envoyé spécial du Chef de l’Etat en présence de plusieurs personnalités issues de plusieurs secteurs et de plusieurs horizons[1].

Composition des bâtiments et Sections organisées

Cette Ecole publique est construite sur base du standard international ; et, elle comporte huit blocs renfermant :

  • 3 blocs pour les 26 salles de classe
  • 1 bloc des laboratoires (Electronique, Pétrochimie, Aviation civile et Informatique) + une salle de lecture ainsi que la bibliothèque.
  • 1 bloc administratif + une salle des réunions
  • 1 bloc sanitaire
  • 1bloc pour l’internat
  • 1 bloc pour l’atelier électrique.

Quant aux sections organisées, le Gouvernement provincial a bien voulu promouvoir des sections purement techniques pour former une élite intellectuelle  capable de répondre aux besoins du marché aussi bien local que national.

Sections organisées :

  • l’Aviation civile ;
  • la Construction ;
  • l’Electronique ;
  • la Pétrochimie.
  1. L’Aviation civile

Une premièrepour la Province du Nord-Kivu, un cadre idéal comparable à celui du monde euro-américain pour amener ses apprenants à devenir météorologiques, de techniciens en gestion des évolutions des aéronefs et leur doter de la maîtrise de leurs positions respectives et de leurs trajectoires prévues en les ouvrant en l’esprit de prise de décision directe, façonner leur connaissance de l’alphabet a aéronautique, des différentes communications en titre de coordination qui existe entre les différentes étapes de décollage et d’atterrissage d’un avion. L’Ecole du Cinquantenaire offre un service d’orientation de chaque élève faisant le cycle d’orientation intellectuelle en fournissant des conseils à chacun d’eux.

  • La Construction

Le but de cette Section pour l’Ecole du Cinquantenaire est motivé par plusieurs raisons dont la principale est la contribution de cette future élite à la reconstruction de notre pays la RDC en général et de la Province du Nord-Kivu en particulier déjà amorcée par le coup de sifflet du Président de la République Démocratique du Congo qui en a lancé la vague à laquelle le Gouverneur de la Province, initiateur de cette école s’est déjà inscrit. A l’issue de son cursus, l’élève ayant valablement suivi les cours au sein de cet établissement scolaire est capable de concevoir et dessiner les plans d’un bâtiment, dimensionner les ouvrages de génie civil et contrôler l’exécution de leurs travaux. Il est à noter que grâce à la nouvelle technologie qui est à la pointe dans cette école, les élèves seront capables de faire tout ce qui est relatif aux travaux de dessin et de conception par des logiciels conçus spécialement pour ça.

  • L’Electronique

Il est donc important de rappeler que nous vivons une génération évolutive, raison pour laquelle l’Ecole du Cinquantenaire prépare la génération montante à la nouvelle technologie en vue de pouvoir palier dans un futur proche au besoin croissant des utilisateurs de l’électronique dans plusieurs services.

C’est ainsi que l’Ecole du Cinquantenaire se donne comme objectif, pour la section, de former les élèves capables de monter des ateliers modernes de conception des outils électroniques et de réparer des équipements électroniques tels que : la Télévision, la Radio, l’Ordinateur, Montage des convertisseurs, Montage des émetteurs FM, etc.

A la fin de leurs études, ces élèves seront capables d’expliquer le comportement d’un électron dans le vide, le gaz et les solides.

  • La Pétrochimie.

Ainsi, à la fin de leur formation, ces futurs ingénieurs pétrochimistes seront des techniciens dans la transformation des ressources potentielles de la Province en particulier et celles de la République en général, en richesses palpables en vue de répondre aux besoins socio-économiques de la population congolaise. On aura donc une ressource humaine capable de faire les travaux de prospection, extraction, raffinage et exploitation du pétrole, un projet d’extraction et de raffinage au Nord-Kivu est en gestion à l’Ecole du Cinquantenaire pour le soutien de l’économie de notre pays.

Grâce à l’éducation de l’excellence qu’ils reçoivent aussi bien sur le plan intellectuel, scientifique, civique, moral qu’humain, les élèves de cette Ecole vise à former une jeunesse d’élite caractérisée essentiellement par une culture d’excellence qui se traduit par :

  • Un amour du travail fait dans l’ordre, la discipline et la rigueur ;
  • Une expression claire et correcte en français et en anglais ;
  • Une régularité et une ponctualité avérées ;
  • Un travail assidu.
  • « il n’y a pas des génies au monde, il n’ya que des travailleurs, et les travailleurs, c’est nous » slogan des élèves de l’Ecole du Cinquantenaire.

Mode de recrutement à l’Ecole du Cinquantenaire

Comme signalé plus haut, l’Ecole a ouvert ses portes au cours de l’année scolaire 2013 – 2014. Elle a commencé par dix  classes et trois cent cinq élèves qui se répartissent de la manière ci-après :

Tableau n° 2 

CLASSE/OPTION NOMBRE INSCRITS OBSERVATION
G F T
1ère année 05 119 50 169  
2ème année 01 32 07 39  
3ème Av.C. 01 10 04 14  
3ème Const. 01 12 01 13  
3ème Elec. 01 20 03 23  
3ème Pétro 01 34 13 47  
TOTAL 10 227 78 305  
  1. Recrutement des élèves

Un communiqué était lancé à la radio pour demander aux élèves qui avaient obtenu au minimum 65% de bien vouloir se présenter à l’Ecole du Cinquantenaire où  un concours d’admission avait été organisé ; test à l’issue duquel les 305 élèves avaient été retenus.

  • Recrutement des professeurs

La procédure était la même. Sur instruction du Ministère provincial, l’Inspection provinciale avait organisé un test d’embauche assistée par le Ministère, la Sous-Division Urbaine de l’EPSP ainsi que   la Direction de l’Ecole. Au terme de cet exercice, dix-sept professeurs avaient été engagés, les noms publiés à la radio avant d’être reçus par Son Excellence Monsieur le Gouverneur qui les avait félicités avant de leur inculquer la vision du Gouvernement provincial. Un dix-huitième professeur avait été engagé après pour assumer le cours d’informatique dans toutes les classes. Pareil recrutement s’est effectué à partir de l’année scolaire 2013 -2014 jusqu’en 2016 – 2017, année au cours de laquelle l’Ecole a enregistré 46 professeurs à temps plein et 6 à temps partiel.

Administratifs de l’Ecole

Il a plu à l’Initiateur de recruter des personnes ayant une grande expérience dans la gestion des Ecoles. C’est ainsi qu’il a été demandé, par une missive, à la Révérende Sœur Régionale de la Congrégation des Sœurs Oblates de l’Assomption à Butembo de bien vouloir mettre à la disposition du Gouvernement provincial une Sœur Religieuse qui répond à ce critère. Le choix judicieux était tombé sur la Sœur Jeanne Marie K. KISENGE (LA Biologie), alors Sœur Préfet des Etudes de la grande école, Malkia wa Mbingu de Butembo.

Ensuite, le Ministère a trouvé bon de lui enjoindre Monsieur MISHONYA NDABU Paul (LA Français)  comme Directeur des Etudes. Il venait de gérer l’école consulaire de Kigali appelée Groupe Scolaire Consulaire Congolais (GSCC/Kigali).

Ces deux autorités scolaires ont été secondées par :

  • un Secrétaire administratif, Monsieur KAMBALE MUHEMI Jean (G3 Philosophie)
  • un Directeur de discipline, Monsieur MUKOBELWA POTOPOTO Paul (L2 Gestion)
  • un caissier, Monsieur KAKURU BAREKERIYO Léon (L2 Economie)
  • un Bibliothécaire, Monsieur TUAMINI LUMETO Israël (L2 Histoire) qui a vite permuté avec le professeur BALUME KIHEMU Marcel (L2 Histoire).

N.B : Une page noire est à signaler au cours de l’année débutante. La Direction a perdu subitement l’un de ses grands professeurs le soir du mardi 18 mars 2014. Il s’agit du professeur MULENDA KIKOBYA Fidèle (LA Math) qui était tombé malade pendant qu’il donnait cours en 3ème année à la 4ème heure, le samedi 15 mars 2014. C’était après une petite réunion pédagogique avec le Directeur des Etudes dans la salle des professeurs où il a été très actif et un peu comique. Que son âme repose en paix !

Soutien financier et matériel

Il sied de rappeler, sans ambages, que sans le soutien aussi bien matériel que financier du Gouvernement provincial, l’excellence ne serait qu’un slogan à l’Ecole du Cinquantenaire. Celle-ci reçoit :

  • la rémunération de tous les agents ;
  • le carburant pour tous les engins roulants ;
  • les frais pour la réparation de grandes pannes des véhicules ;
  • les frais de fonctionnement, en complément à ce que donnent les parents, etc.

La Direction réitère ses remerciements les plus déférents au Gouvernement provincial tout en précisant que le  coût des dépenses étant   tellement élevé, les parents ne seront JAMAIS capables de le supporter. Sinon, l’Ecole deviendrait ordinaire comme toutes les autres avec le risque de ne plus répondre à la vision de l’Initiateur.

Croissance des effectifs

Au bout de trois ans, les effectifs venaient de croître pour les élèves et pour les enseignants. Vu cette réalité, la Direction a proposé qu’un autre Directeur des Etudes soit affecté à l’Ecole afin que l’encadrement pédagogique ne puisse connaître de relâchement. En réaction, la hiérarchie a promu l’encadreur de l’Unité Pédagogique des Techniques pour devenir deuxième Directeur des Etudes. Il s’agit de Monsieur MUYISA KAVUNGA Moïse (Ir A0 Génie civil).

Conclusion partielle

Il nous a plu de conclure cette historique en présentant les pionniers qui ont accepté de se donner corps et âme afin de matérialiser la vision grandiose du Gouvernement provincial.

  1. Pour les élèves

Le tout premier Représentant du Comité des élèves (2013 -2014) c’est :

  • KALWIRA CHIFUKO Henry (3ème Pétrochimie). Il était suivi de :
  • SAFARI KABULIBWA 4ème Aviation civile (2014 – 2015) ;
  • NGABO NGANIZI Joel 5ème Electronique (2015 – 2016);
  • PALUKU KISUBA 5ème Aviation civile (2016 – 2017) ;
  • HEKIMA BADASHONDERANA 5ème Construction (2017 – 2018).
  • Pour les parents
  • Président : BAHATI Gilbert
  • Vice-Présidente : AIMEE NKATAZA
  • Secrétaire : NKUBA BAHATI Désiré.
  • Trésorière : JOSEPHINE KABOYI
  • Conseillers :
  • Ely BAHATI
  • PALUKU SIWAKO

Le même Comité reste maintenu par les parents jusqu’à la fin de l’année scolaire 2017 – 2018.

Tableau n° 3 : Pour les professeurs

Matr. Noms et Post noms Sexe Qual.
01. 426081 DUNIA BUTOTIMA M LA MATH
02. N.U. KAKULE KAWITEVALI Didier M A1 ELECTRO
03. 424358 KAKULE KIZITO Nelson M G3 BIO.CH.
04. N.U. KAKULE MUPANDA Eric M L2 GEOL.
05. 211098 KAMBALE KASINYABO M G3 PHYS.
06. 530219 KAMBALE SONDIRYA Santa M G3 MATH
07. 135137 KASEREKA KOLINZO César M G3 FLA
08. 424971 KATUNDA NDARABU Noel M G3 CHIMIE
09. 107001 KAVUNGA MUYISA Moïse M A1 GENIE
10. 409201 KAYENGA KASIGWA E lie M LA FLA
11. N.U. MUHINDO MUHOMBO David M A1 INFOR.
12. 748426 MUKENGABANTU MUHAMYA M LA FLA
13. N.U. MULENDA KIKOBYA Fidèle M LA MATH
14. N.U. MUMBERE LUKIMBAWA M A1 AV.CIV.
15. 427230 NSHIMIYIMANA BWENGE M LA ANGLAIS
16. 621566 NZANZU MUHIWA M A1 ELECT.
17. 589864 SIMWERAY KABONGOLI M LA FLA
18. N.U TUMAINI LUMETO M L2 HIST

Tableau n° 4 : Pour les Administratifs

Matr. Noms et Post noms Sexe Qual. Fonction
01. 110143 Sr. Jeanne-Marie KISENGE F L2 BIOL Préfet  des Etudes
02. 217158 MISHONYA NDABU Paul M LA FLA Directeur des Etudes
03. N.U KAKURU BAREKERIYO M L2 ECON Caissier
04. N.U KAMBALE MUHEMI Jean M G3 Philo Secrétaire
05. NU MUKOBELWA POTOPOTO M L2 GESTION Directeur de discipline
06. 940793 BALUME KIHEMU Marcel M LA HIST. Bibliothécaire

Statut juridique

L’Ecole du Cinquantenaire est agréée sous l’Arrêté ministériel N°MINEPSP/CABMIN/0310/2012 du 24/12/2012 complété et modifié par l’Arrêté N° MINEPSP/CABMIN/0349/2013 du 31/7/2013.

La vision du Gouvernement provincial

En créant l’Ecole du Cinquantenaire, le Gouvernement provincial, sous l’impulsion de Son Excellence Monsieur le Gouverneur de Province, voulait créer une école pilote d’excellence dans laquelle sera formée une élite intellectuelle capable de transformer les potentialités tant provinciales que nationales en richesses palpables afin de répondre aux ententes de la population congolaise.

D’où, la devise : Ordre-Discipline-Rigueur-Excellence, Ordre en sigle. Désormais, pour monter de classe, l’élève doit obtenir au moins 60% des points au total annuel ; pour être proclamé en public, l’élève doit obtenir au minimum 80% ; et, pour être inscrit, le prétendant doit avoir obtenu 70% des points au total annuel avant de venir se présenter au concours d’admission.

Les Objectifs

Au regard de la vision sus définie, la Direction devait mettre sur pied quelques stratégies afin d’atteindre ses objectifs. Entre autres, nous pouvons citer :

  1. la création d’une bibliothèque

La Direction a rendu disponible, dès le départ, tous les programmes nécessaires ; elle a acheté tous les manuels essentiels et elle  a ouvert un partenariat avec Livres Sans Frontières/ France qui, lors de la première livraison, a fourni plus de 3500 livres.

Il sied de remercier le Responsable de Pole Institute qui avait remis à la bibliothèque de l’Ecole plus de neuf cents livres issus de ses publications.

  • la sensibilisation du personnel

Chaque agent a été mis devant ses responsabilité ; il ne doit pas attendre une quelconque police derrière lui ; surtout les professeurs.  Chaque leçon enseignée doit avoir sa fiche de préparation. En ce qui concerne l’évaluation, les élèves doivent avoir des devoirs à domicile chaque jour, surtout en Mathématique, en Français et dans les autres cours d’option. L’ensemble du personnel constitue une famille professionnelle unie et solidaire. Disons que cette stratégie a vraiment un prix, elle a payé.

  • l’horaire du travail

Pour permettre aux professeurs de terminer leurs programmes à la fin de l’année, mais aussi aux élèves du Cycle d’orientation de bien assimiler la matière, il a été décidé que les cours débutent à 8 heures et se terminent à  16 heures chaque lundi, mardi, jeudi et vendredi. Les deux jours restants permettent aux élèves qui rentrent à 14 heures cinq minutes et à 13 heures quart de lessiver les habits.

  • l’expédition des prévisions de matière

Aucun professeur n’est autorisé de sauter ou de laisser un chapitre non enseigné. Si  cela arrive pour des raisons évidentes, le professeur présente un rapport circonstanciel à la Direction qui cherche des voies et moyens pour que les élèves commencent par cette matière-là dans la classe montante.

  • la collaboration avec d’autres écoles

Pour éviter de se contenter d’un programme non adapté, la Direction prend chaque fois soin de contacter les autres écoles qui organisent les mêmes  filières aussi bien dans la ville que dans les autres Provinces. Quant aux sections inexistantes à Goma et même à Bukavu au Sud-Kivu, la Sœur Préfet a effectué des descentes sur terrain, notamment à Beni, à Bunia, à Muanda dans le Kongo Central pour la Pétrochimie et à l’ITMAT/ISTA à Kinshasa pour l’aviation civile. Toujours pour l’avenir de ces deux sections, la Sœur Préfet est allée aussi à Kampala et à Nairobi.

  • l’instauration d’un climat aisé au travail

En fait, pour que l’homme arrive à produire de merveille, il faut qu’il sente qu’il est placé au centre de son action. C’est cela  qui a poussé la Direction à faire de l’Ecole du Cinquantenaire un oasis de paix où chacun apporte librement sa pierre à l’édifice ; surtout parmi les Administratifs de l’Ecole. Cette  stratégie a réellement  payé. Ensuite, les agents reçoivent leurs dû à temps et sans beaucoup de difficultés du moins jusqu’à la fin de l’année scolaire 2016-2017.

  • la formation des enseignants

En dehors de l’encadrement de la Direction et celui des Inspecteurs, les enseignants bénéficient d’autres formations supplémentaires. Nous pensons à la formation sur la gestion du matériel technique, celle sur l’utilisation des appareils topographiques (Niveau à lunettes, GPS, Théodolite, etc.).

I.2.4. Organigramme de l’Ecole du Cinquantenaire[2]

 


 Organisation Administratives

La Préfecture

Il faut souligner ici, le circulaire n° DESPS/CCE/001/00995/85, qui définit le rôle du Chef d’Etablissement, l’Ecole du Cinquantenaire est chapeauté par une Sœur Préfet qui assure un quadruple rôle dans la gestion de l’Etablissement scolaire, on peut citer :

  • Un rôle d’éducateur ;
  • Un rôle pédagogique ;
  • Un rôle d’enseignant ;
  • Un rôle administrateur.
  • Comme Educateur

Ici, le Chef d’Etablissement doit :

  • Veiller à un bon climat au sein de l’Ecole (propreté,…) ;
  • Assurer l’encadrement morale, civique du personnel ;
  • Veiller aux bonnes relations avec le monde extérieur.
  • Comme Pédagogue

Il veille à l’encadrement des enseignants dans le but d’aboutir à un résultat satisfaisant de la part des enseignants ainsi que des élèves.

  • Comme Enseignant
  • Il présente les bonnes leçons modèles ;
  • Anime les réunions pédagogiques ;
  • Initier les enseignants à la fabrication des matériels didactiques,…
  • Comme Administrateur

Il est à signaler que toutes les informations au sein de l’Etablissement sont canalisées et passent directement chez le Chef d’Etablissement, entre autres :

  • La prévision budgétaire ;
  • Les documents comptables ;
  • Le livre de Caisse ;
  • Etc.

La Direction des Etudes

Dans le sens claire d’une gestion d’une entreprise, chaque organisation est assuré par un Chef des Ressources Humaines autrement dit les Chef du Personnel.

Cependant dans les Etablissements scolaires, le dernier est appelé Directeur des Etudes ou Proviseur. Ainsi ce dernier assure le bon fonctionnement du point de vu pédagogique, c’est-à-dire il fait le recrutement de nouveaux enseignants par rapport à leur domaine. Ensuite il veille au bon fonctionnement des Unités Pédagogiques.

Il assume les documents suivants :

  • La fiche de contrôle des documents pédagogique ;
  • La fiche de visites des classes ;
  • Le carnet de visites de classes ;
  • Les cahiers des notes aux enseignants ;
  • Les cahiers des réunions des unités pédagogiques ;
  • L’horaire de cours ;
  • Les attributions des enseignants ;
  • Etc.

Le Secrétariat

Il est le service qui a comme rôle de la rédaction des correspondances, en outre il exerce tous les travaux lui assigné par la sœur préfet sous la supervision du Directeur des études.

Il garde les documents ci-après :

  • Classeur de lettres expédiées ;
  • Classeur de lettres reçues ;
  • Classeur de rapport de fin d’année
  • Classeur de rapport de la rentrée scolaire ;
  • Classeur de procès verbaux ;
  • Classeur de fiches de visites ;
  • Etc.

La Bibliothèque

L’école du cinquantenaire a une bibliothèque équipée de plusieurs livres, manuels et romans selon les domaines des sections qu’elle organise. Elle possède environ 1237 ouvrages des manuels confondus.

Le bibliothécaire garde les documents ci-après :

  • Le registre d’enregistrement des livres ou des ouvrages et manuels entrant dans la bibliothèque ;
  • Cahier de retrait et dépôt des livres ou manuels pour les enseignants ;
  • Cahier de retrait et dépôt des matériels didactiques par les enseignants ;
  • Cahier d’inventaire de programme national ;
  • Etc.

La Direction des Disciplines

Le dit service est assuré par trois personnes en collaboration étroite pour la discipline au sein de l’école.

Documents tenus par le Directeur des Disciplines :

  • Registre d’entretien avec les parents d’élèves ;
  • Registre des sanctions infligées aux élèves ;
  • Registre d’autorisation d’entrée et sortie d’élèves ;
  • Le Règlement d’ordre intérieur ;
  • Etc.

La Caisse/Comptabilité

Chaque organisation ou entreprise ne peut jamais manquer ce service, car dit-on « le travail=salaire », ce service assure le recouvrement des frais scolaires, frais de transport, frais techniques et autres frais au près des élèves.

Le Caissier possède les documents ci-après :

  • Fiche de perception par classe, frais scolaires, transport, frais techniques et autres frais divers ;
  • Fiche de perception journalière ;
  • Bordereau d’entrée ;
  • Bordereau de sortie caisse.

L’internat

L’école du Cinquantenaire héberge à son sein des élèves des diverses provinces de la République Démocratique du Congo, raison pour la quelle elle a jugée bon de créer un internat qui a une capacité d’accueil de cent lits répartis dans deux blocs qui logent respectivement 40 et 60 élèves. Cependant, que l’Internat a dans l’entre temps de garçons, mais la Direction pense aussi à créer d’autres dortoirs pour les filles.

Ce service est chapeauté par une sœur comme Directrice, secondé par un surveillant de l’internat.

La Salle des enseignants

L’école du cinquantenaire dispose aussi d’une grande salle qui facilite un bon fonctionnement de la préparation de matières par les enseignants dans la dite salle.

La Salle Polyvalente

Néanmoins, pour de cérémonies de diverses manières l’école du cinquantenaire dispose d’une salle pour les fêtes.

La salle de lecture

Pour faciliter une bonne assimilation aisée de la matière apprise en classe, l’école du cinquantenaire possède aussi une grande salle pour une lecture de livres, romans et autres par les élèves.

Les laboratoires

L’école du cinquantenaire organise à son sein quatre sections qui sont les suivantes : L’aviation civile, la Construction, l’électronique et la pétrochimie.

Cependant pour l’apprentissage de la théorie apprise en classe, chaque section dispose d’un laboratoire pour la pratique


[1]  Source : Direction des Etudes de l’Ecole du Cinquantenaire, Mars 2018.

[2] Source : Direction des Etudes de l’Ecole du Cinquantenaire, Mars 2018